La Guêpe

" Hyménoptère au vol félin, souple,- d'ailleurs d'apparence tigrée -, dont le corps est beaucoup plus lourd que celui d'un moustique et les ailes pourtant relativement
plus petites mais vibrantes et sans doute très démultipliées, la guêpe vibre à chaque instant des vibrations nécessaires à la mouche dans une position ultracritique (pour se défaire du miel ou du papier tue-mouches, par exemple).
Elle semble vivre dans un état de crise continue qui la rend dangereuse.
Une sorte de frénésie ou de forcènerie-qui la rend aussi brillante, bourdonnante, musicale qu'une corde fort tendue, fort vibrante et dès lors brûlante ou piquante, ce qui rend son contact dangereux.
...
Francis Ponge-La rage de l'expression (Poésie Gallimard)

1 commentaire:

pour me contacter cliquer sur : a dit…

autonome et sans parachute...doré !