ROBERT FRANK THE MINIMUM...





« Il faut un minimum » et ce minimum, s’appelle « Pangnirtung » par Robert Frank (publié en 2011 par Steidl).
Cinq jours au bout du monde chez les Inuits, un voyage d’hiver, un livre synthétique d’une condition humaine et pas un seul humain représenté.
On ne pénètre pas tout à fait à l’intérieur des habitations, peut-être par pudeur ou respect en tout cas ce n’est pas la peine…
Les façades sont suffisamment éloquentes, elles sont un miroir de ceux qui vivent derrière et d’ailleurs à travers les vitres de ces modestes abris, on devine juste l’essentiel, le minimum pour vivre ou bien se cacher.
Et dehors derrière Robert Frank et sont appareil photo, il y a le vent, la glace, les pierres, parfois un tout petit bateau dans l’immensité et des croix.
Frank est chez les Inuits, avec un Ami.

We need a minimum and this minimum is called « Pangnirtung » by Robert Frank (published in 2011 by Steidl).
Five days at the end of the world, a winter journey, a synthetic book of a human condition and no single represented human being.
We do not penetrate completely inside houses, maybe by modesty or respect in any case it is not worth…
Facades are eloquent enough, they are a mirror of those who live behind and moreover through the windows of these modest shelters, we just guess the main part, the minimum to live or to hide.
And outside behind Robert Frank and his camera, there is the wind, the ice, stones, sometimes a small boat in the immensity and  crosses.
Frank is among Inuit, with a friend.

3 commentaires:

Evelyne a dit…

Un grand de la photo.
Je ne connaissais pas son travail avec les Inuits.
Merci pour la vidéo.
Belle semaine.

Terresa a dit…

Looks like an intriguing book, the Inuit people have long fascinated me.

Valéry Lorenzo a dit…

Evelyne
Si vous avez l'opportunité de feuilleter ce livre, vous ne verrez aucun Inuit (encore un paradoxe de Robert Frank). Mais les fenêtres qu'ouvre Robert Frank sont d'une telle humanité...
Merci pour vos messages au passage, et pardonnez mon ingratitude à en laisser que trop rarement sur votre site...

Terresa
Yes, Intriguing, it is ! This village is planted in the cold sometimes like a Martian chronicle.
This book looks like a last voyage. I hope that it isn't for Mr Robert Frank.
Thank you to leave messages here. It makes me very happy. I should leave comments on your blog more often but not enough time as many other things.
The taste for poetry, books that you have and especially that you share is a rare thing that I appreciate.

Bobby Mc Ferrin circlesong 4