Lee Ranaldo élève la poussière





















LeeRanaldo, connu pour sa place de guitariste et de chanteur au sein du groupe Sonic Youth, a offert le 1er novembre 2014, un concert solo acoustique surprenant, reflet d’un nouvel album également acoustique, au Musée des Abattoirs de Toulouse en France, devant un public très confortablement assis.

Pour la surprise, on n’en attendait pas moins de lui et de sa capacité à expérimenter, y compris sans électricité sur ses guitares, ou lorsqu’il transforme son instrument en balançoire.

Ce chemin acoustique, empruntée par Neil Young, fût une fois de plus, défriché par la guitare qui devint sitar, du meilleur ambassadeur de N.Y.
Il poussa les murs du son.
De là s’échappèrent des mélodies.

Ce que l’on sait de ses activités ne représente que 1/7 de ce qu’il fait.
Et ce qu’il crée ne se résume pas à l’unique champ d’expression musical.
Cela peut s’étendre aussi aux arts plastiques (photographie, dessin, etc…).
Durant ces nombreux déplacements, Ranaldo dessine le paysage qui se projette devant le pare brise du véhicule qui avance.
Il trace des lignes,("lost highway drawings") des tablatures qui courent vers des Monts de Vénus.









































Echange de quelques mots, adresses et dessins...

:-)
(je suis fan)




























(Dessin extrait du carnet de Lee Ranaldo, .To Waterford 25 October 2014.)






Quelles étaient les probabilités pour que ce jour-là, en terrasse du restaurant du musée des Abattoirs, je tombe, par le plus grand des hasards, nez à nez sur lui que je n’avais pas vu depuis 22 ans ?
Je demande à la poussière.











3 commentaires:

persona non gratta a dit…

Cool!!!

Dámaso Aguilar a dit…

Una verdadera suerte, el espacio del museo, lee Ranaldo y la sorpresa de sus dibujo.

by land by air by sea a dit…

oh to have one of these! such a treat. beautiful!
B